Mission Lèpre

Acquisition d'un 4x4 et de quatre motos tout-terrain, pour atteindre les malades du Guéra.


En matière de lèpre, il est vital de détecter au plus tôt pour limiter au maximum les dommages physiques. Les véhicules sont le moyen de transport indispensable pour atteindre les malades. Les 4X4 et les motos sont utilisés pour : la formation, supervision, la distribution de médicaments, le transport de malades atteints de lèpre, les personnes handicapées, indigentes, gravement malades.
Nom de l'organisation et adresse :
Mission Lèpre France - 3 Square de Megève, 95380 Louvres
Mail de contact :
pascalm@missionlepre.org
Téléphone :
07 83 85 74 95
Site internet :
http://www.missionlepre.org/

Hopeur, vous avez la possibilité d’ouvrir une cagnotte au profit du projet pour lequel vous allez courir, marcher ou rouler… consultez la procédure et envoyez un email à pascalm@missionlepre.org
La collecte est à ouvrir après votre inscription à Hope 360
Mission contre la lèpre
 

Les fonds serviront à l’achat d’un nouveau véhicule 4×4 :

Il transporte le personnel sur les milliers de kilomètres de pistes, de chemins goudronnés, parsemés de nids de poules. Il transporte dans les villes et les villages.

“ Il arrive que nous soyons perdus au beau milieu de la brousse avec notre fidèle moyen de transport qui nous ramène à bon port. ” Geeske Zijp

Le véhicule est aussi utilisé pour les activités de lutte contre la lèpre : la formation, supervision, la distribution de médicaments, le transport de malades atteints de lèpre, les personnes handicapées, le personnes indigentes, gravement malades.

Les fonds serviront également à l’achat de motos :

Mission Lèpre au Tchad réside et travaille depuis de nombreuses années dans la province du Guéra au cœur du Tchad. Le nombre de malades atteints de lèpre a diminué. Avec le Programme National de Lutte contre la Lèpre (PNLL) et notre partenaire la Fondation Raoul Follereau (FRF), nous avons pour projet d’étendre notre appui à la province de Salamat, située dans le Sud du pays.

Dans cette province du Salamat, les routes sont très mauvaises, il n’y a pas un seul kilomètre de bitume, alors que les distances sont importantes (jusqu’à 300 km du chef-lieu d’un district sanitaire jusqu’au village le plus éloigné…).

Les motos utilisées dans cette province sont amorties, certes, mais pas remplacées par le précédent bailleur. A cause de cela, nous avons dû réduire nos activités à presque rien. Cette réduction d’activités se traduit par une flambée de nouveaux cas de lèpre. L’équipe du PNLL est accompagnée par notre équipe dans les visites des centres de santé. Récemment, nous avons trouvé des malades devenus handicapés à vie suite à une réaction lépreuse non-dépistée, ni soignée à temps…

Ceci ne devrait pas arriver. C’est ainsi que Mission Lèpre Tchad a offert d’étendre ses services à cette province, au travers d’un nouveau projet (2020-2024), mais la Mission aurait besoin de 3 motos tout-terrain (cross) pour que les superviseurs puissent accomplir leur travail comme il le faut. Le montant du projet s’élève à 32 0013 €  pour :

  • 1 4×4 Toyota Hilux : 27 440 €
  • 4 motos Haojue : 4 573 €
Origine du projet

Geeske Zijp, la responsable du programme, est physiothérapeute depuis très longtemps dans cette région du Tchad. Le véhicule tout terrain de Mission Lèpre au Tchad constitue un élément vital pour la réalisation des projets de Mission Lèpre au Tchad. Problème… Un des ces véhicules est dans sa 6e année, et il est bien fatigué. Les pannes sont fréquentes, à cause des mauvaises conditions de routes. Nous avons besoin d’un autre 4X4 si nous voulons continuer à suivre les personnes atteintes de lèpre et/ou de handicap, ainsi que d’autres victimes d’exclusion et de pauvreté.

 

Présentation de l’équipe
Geeske Zijp est originaire des Pays-Bas. Elle exerce en tant que physiothérapeute dans la région du Guera, une région très pauvre à l’est du pays. Le travail de Geeske et de son équipe est absolument remarquable.  Ils mènent dans toute cette région une action qui est unanimement reconnue par la population et par les autorités. Geeske vit vraiment avec les gens les plus pauvres, au même niveau qu’eux. Elle aide ces personnes à retrouver leur dignité en se prenant en charge dans la mesure du possible. Les personnes handicapées reprenne leur vie en main, afin d’être utiles pour leur famille et pour la société.